..:: Projet ::..

« Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas,
c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. »   (Sénèque)

 

 

 

osons  BIEN-VIVRE  
  

Le BIEN-VIVRE  peut paraître synonyme de bien-être. Mais la notion de bien-être s'est réduite, dans notre civilisation, à son sens materiel impliquant confort, possession d'objets et de biens, ne comportant nullement ce qui fait le propre du bien-vivre, à servir l'épanouissement personnel, les relations d'amour, d'amitié, le sens de la communication.
Le BIEN-VIVRE , aujourd'hui, doit s'opposer à une conception quantitative qui croit poursuivre et atteindre le bien-être dans le  " toujours plus "  .
Il signifie qualité de vie, non quantité de biens. Il englobe avant tout le bien-être affectif, pychique et moral.

Stéphane Hessel  &   Edgar Morin " Le chemin de l'espérance "  page 26   2011 ed. Fayard.



Le BIEN-VIVRE  est fondé sur quelques principes: la qualité prime sur la quantité, l’être sur l’avoir, le besoin d’autonomie et le besoin de la communauté doivent être associés, la poésie de la vie, et enfin l’amour, qui est notre valeur mais aussi notre vérité suprême…
 
Une première tâche consiste à se libérer de la tyrannie du temps. Nos rythmes de vie actuels sont fondés sur des courses permanentes. La vitesse, la précipitation, le zapping mental nous font vivre à un rythme effréné… La réforme de vie appelle à un ralentissement généralisé, à un éloge de la lenteur. Arrêter de courir est une façon de reconquérir notre temps intérieur. Il faut substituer à l’alternance pernicieuse dépression/excitation qui caractérise nos vies actuelles à un couple combinant sérénité et intensité…
 
La réforme de nos vies implique aussi de se désintoxiquer de toutes nos addictions à la consommation. Cela ne veut pas dire qu’il faille renoncer aux plaisirs de consommer pour vivre dans l’ascèse… la restriction permanente, le rigorisme et les privations. Bien consommer c’est apprendre à redécouvrir le goût des choses… La société doit aujourd’hui se guérir de la « fièvre acheteuse », de la surconsommation. Cela n’interdit pas des achats de désirs et d’enchantement…

 

extraits du Hors série spécial N°18 Mai/juin 2013 de Sciences Humaines consacré à Edgar Morin.


L’idéal de la société occidentale du « bien-être » s’est dégradé en des choses purement matérielles, de confort et de propriété d’objet. Et bien que ce mot « bien-être » soit très beau, il fallait trouver autre chose. Et quand le président de l’Equateur Rafael Correa a trouvé cette formule de « bien-vivre », reprise ensuite par Evo Morales (le président bolivien, ndlr), elle signifiait un épanouissement humain, non seulement au sein de la société mais aussi de la nature. L’expression « Buen Vivir » est sans doute plus forte en espagnol qu’en français. Le terme est   « actif » dans la langue de Cervantès et passif dans celle de Molière. Mais cette idée est ce qui se rapporte le mieux à la qualité de la vie, à ce que j’appelle la poésie de la vie, l’amour, l’affection, la communion et la joie et donc au qualitatif, que l’on doit opposer au primat du quantitatif et de l’accumulation. Le BIEN-VIVRE  la qualité et la poésie de la vie, y compris dans son rythme, sont des choses qui doivent – ensemble – nous guider. C’est pour l’humanité une si belle finalité. Cela implique aussi et simultanément de juguler des choses comme la spéculation internationale… Si l’on ne parvient pas à se sauver de ces pieuvres qui nous menacent et dont la force s’accentue, s’accélère, il n’y aura pas de bien-vivre.

Edgard Morin

 

..............................................................................................................................................................

La joie de vivre ne s'achète ni au supermarché ni même dans les magasins de luxe.

Dans la nature, le lion ne prélève pas au-delà de ce qui lui est nécessaire. Il n'a pas d'entrepôt ni de banque d'antilopes.

Les limites qu'imposent - par sa constitution même - la planète Terre rendent irréalistes et absurde le principe de croissance économique infinie.

Pierre Rabhi

..............................................................................................................................................................

 

 

Lien social et respect

 

 L'éco-hameau propose un modèle d’habitat collectif différent, en créant un lieu de mixité sociale et intergénérationnel , ouvert aux différences d’âges, d’origine culturelle et sociale. Les participants acceptent d’être des résidents  locataires ou colocataires.
Ils s’impliquent et participent à la gestion et l’entretien du collectif. Ils tendent vers une communication non violente et adoptent une mode de relation démocratique (1 personne = 1 voix).
Sur ce lieu tout sera mis en œuvre pour favoriser l’entraide, l'échange, le partage, la convivialité, l’ouverture d’esprit , le respect mutuel et la bienviellance et faciliter la complémentarité des initiatives. Les participants s'engagent à respecter l’indépendance et l’intimité de chacun.

 


 

Créer un lieu d’expérimentations reproductibles en favorisant toute source de développement d'économie locale et de lien social (entre les résidents et vers l’extérieur) par une attitude ouverte aux initiatives portées par la charte  et l'objet de l'association . Ces activités sont réalisées dans l'esprit de la charte et se déroulent dans un respect mutuel.

L'éco-hameau intergénérationel peut accueillir à ce jour une quinzaine de résidents, et lorsque les habitats en bottes de paille porteuse seront mis en place, le lieu pourra raisonnablement accueillir de 32 à 58 résidents: en location et colocation pour des familles, des célibataires, des séniors retraités non dépendants ou des couples sans enfant.

Ce lieu écologiquement économique crée des activités vivriéres variées, mais principalement agricoles et artisanales.

Le vivre ensemble de l'éco-hameau est une démarche  basée sur la mutualisation ( moyens de transport, buanderie, petit électro ménager,  atelier, médiathèque, salle de jeux, transmission des savoirs , espaces verts…) sur la coopération et la solidarités humaine.


L'auto construction des divers bâtiments et habitations en bottes de paille porteuses sera effectuée avec des matériaux locaux de façon à avoir un prix de revient au m2 trés économique ce qui permettra d'offrir des locations et colocations à prix équitables.

 

 

Les ainés dans l'éco hameau


 

 

Descriptif des constructions

 

Description des futures habitations en auto construction


 

A – parties privatives

 

exemples  de constructions ( dept 30 )

 

Toutes les constructions, réalisées à faible coût, seront écologiques et en bottes de paille porteuses 

http://maison.paille.over-blog.com/pages/Construire_en_paille-5242898.html 

L’épuration des eaux sera assurée par le principe de phyto-épuration et une zone sera réservée au compostage

 

L’éco hameau comprendra des habitations  (T1,T3,T4,T5) pour des familles, des célibataires, des séniors retraités valides, des couples sans enfant et des personnes handicapées.

 

  • Chaque structure d' habitation en location ou colocation sera répartie pour pouvoir offrir au total:

  •       T1bis de 32 m2  en location

  •       T3 en location ou colocation
  •       T4 en location ou colocation
  •       T5 en location ou colocation 

 

 

Les habitations ou les groupes d’habitation seront séparés par des jardins et des haies.

 

Un parking placé à l’extérieur accueille les véhicules partagés ( voitures, mini-bus... ) et évitera ainsi toute circulation motorisée à l’intérieur de l’éco hameau.

 

L’eau chaude sera produite par des capteurs solaires et le chauffage assuré par des poêles de masse.

 

B – parties publiques

 

Le bistrot-épicerie-boulangerie-brasserie d’une surface de 200 m2 sera doté d’une terrasse de 100 m2. C’est aussi un lieu culturel (expositions d’art, concerts, rencontres-débats…).

 

L’atelier transmission des savoirs d’une surface de 150 m2 accueillera une vingtaine d’enfants du primaire. L’enseignement dispensé sera basé sur la même pédagogie que l’école des colibris des Amanins (26).

 

L'éducation

 

5. L’éducation est le ferment de notre rapport à nous-mêmes, aux autres et à la nature

« Il ne peut y avoir d’écologie saine tant que nous fabriquerons des êtres avides de vengeance et de destruction. » Alice Miller
 
Le modèle éducatif actuel, fondé sur l’éducation à l’obéissance, la violence éducative ordinaire, la différence de valeur accordée à un enfant par rapport à un adulte, à une femme par rapport à un homme, et sur un système d’instruction destiné à conformer chaque enfant à un système de performance, de compétition et de domination, est l’une des sources majeures du désordre de nos sociétés.
 
L’enfance est le moment où se forment les perceptions du monde, où se construit la relation aux autres, à la société, la confiance et l’estime de soi, la capacité d’empathie…
 
L’éducation a pour vocation d’accompagner les enfants à devenir des êtres libres, épanouis et responsables, à trouver leur juste place dans la société, fidèle à leurs aspirations et à leurs talents ; à respecter la terre qui leur donne la vie, à connaître la nature dont ils sont issus, à coopérer avec leurs semblables.
 
Elle n’est pas l’apanage de l’école, ni des systèmes éducatifs, mais la responsabilité de l’ensemble de la société.


UNE AUTRE ÉDUCATION

Nous souhaitons de toute notre raison et de tout notre cœur une éducation qui ne se fonde pas sur l’angoisse de l’échec mais sur l’enthousiasme d’apprendre. Qui abolisse le « chacun pour soi » pour exalter la puissance de la solidarité et de la complémentarité. Qui mette les talents de chacun au service de tous. Une éducation qui équilibre l’ouverture de l’esprit aux connaissances abstraites avec l’intelligence des mains et la créativité concrète. Qui relie l’enfant à la nature à laquelle il doit et devra toujours sa survie et qui l’éveille à la beauté et à sa responsabilité à l’égard de la vie. Car tout cela est essentiel à l’élévation de sa conscience.
 
                                                                                                                 L'éthique du colibri

 

L'atelier du bien-être de 60 m2 sera à la disposition de deux thérapeutes qui exercent leur métier selon des principes alternatifs.

 

L'atelier de méditation est un lieu de ré-union et de ressourcement d’une superficie de 18 m2.

 

Le hangar agricole d’une superficie d’environ 200 m2 se composera d’une chambre froide et d’un espace pour le stockage du matériel.

 

La bergerie et la salle blanche d’une superficie de 150 m2 ; la salle blanche permettra la production de fromages,confitures , conserves…

 

Le hangar artisanal d’une surface de 200 m2, permettra des pluri-activités artisanales rurales.

 

 

 

 


© 2012 clubvitrine.com | Accueil | Le projet | Plus d'infos | FAQ | Contact | Mentions légales